L’art de maintenir son équilibre

Posté par:

« La seule constance dans l’univers est le changement. Que l’on veuille adhérer à cette réalité ou non, le changement suit son cours ».


Un éternel processus d’expérimentation

Tout change : le fondement de la vie, dès la naissance est soutenu par le changement, le changement crée les mouvements et les mouvements permettent le changement, le changement crée les saisons, et les saisons engendrent le rythme de la vie et c’est grâce à ce cycle universel que la vie existe. La différence du temps (chaud–froid) et la distance dans l’espace (ici – là-bas), le principe du Yin et du Yang, l’énergie positive et négative sont tous l’expression du changement, ces deux forces antagonistes et complémentaires se meuvent ensemble les unes par rapport aux autres et tendent vers l’équilibre et l’unité. Et c’est grâce à ces deux forces qui s’attirent et se repoussent que la Vie a pu exister.

« Le changement fait partie de la vie, la vie ne peut pas exister sans le changement »

Par ce processus universel, la vie a pu exister. La fin de chaque cycle permet l’apparition du début d’un autre cycle et ainsi de suite …, chaque cycle contient le début et la fin. Et c’est grâce à ce rythme éternel que nous pouvons expérimenter « la vie » à travers des expériences, et vivre des « émotions-sentiments » tels que le contentement, la déception, la joie, la tristesse, le bonheur, le malheur, gagner et perdre.

Un corps sain

« Maintenir le corps en bonne santé est un devoir. Sinon, nous ne serons pas capables de maintenir notre esprit fort et clair »  Citation du Bouddha

Nous avons besoins d’un corps pour vivre et pour expérimenter la vie. Sans ce véhicule la vie ne peut pas exister. Depuis notre naissance, il nous accompagne tout le long de notre histoire, qu’on le veuille ou non, qu’on s’occupe de lui ou non. Qu’on l’accepte, qu’on l’aime ou non, il nous accompagnera comme un compagnon fidèle jusqu’à la fin de notre histoire.

Pour maintenir notre équilibre et notre harmonie dans cet univers changeant, il est important de prendre soins de notre corps. Prendre soin de son corps signifie lui apporter régulièrement de l’attention, de la tendresse, de l’amour, du repos et de lui accorder du temps pour entretenir l’équilibre, l’harmonie et la souplesse par la pratique d’exercices corporels telles que le Tai Ji Quan ou (et) le Qi Gong. Ces pratiques procurent du bien être et un sentiment de paix intérieure.

Plusieurs études scientifiques ont démontré que les personnes qui pratiquent régulièrement ces disciplines ont tendance à être plus équilibrées et à avoir plus confiance en elles.

Ce sont là les qualités nécessaires pour pouvoir développer et conserver son harmonie et son équilibre dans cet univers changeant.

Apprenons à communiquer le plus souvent possible avec notre corps en lui adressant de la reconnaissance, considérons notre corps comme une entité vivante, chaque cellule de notre corps à une conscience propre, elle aime bien être approuvée, être reconnue et être remerciée comme toutes les entités vivantes dans notre univers. Exprimer des remerciements, c’est une façon d’apporter à soi-même de la douceur, de la réconciliation et de l’assurance, c’est une façon d’accepter qui nous sommes. Il est impensable de vivre en harmonie et en équilibre si nous négligeons notre corps. Le négliger c’est nous négliger nous même. Pour être en harmonie avec quelque chose, il faut lui accorder de l’attention : l’écouter, l’accepter et en prendre soin.

Un esprit libre

« Une véritable stabilité consiste à accepter l’instabilité dans la vie quotidienne »

Se libérer des charges de notre passé nous permet d’avoir un esprit libre. Avoir un esprit libre signifie qu’on n’est pas retenu par les émotions qui y sont attachées, telles que le regret et la culpabilité. Le passé est un ensemble d’expériences vécues, qu’elles soient positives ou négatives. Le passé, c’est déjà passé.

Les situations ou les événements du passé qui nous affectent et nous procurent des sentiments tels que la haine, la tristesse, la colère, l’agressivité, la culpabilité etc.…dépendent directement de notre façon de les considérer. Il est vrai que certains moments de notre vécu ne sont pas faciles à accepter. Des tas de chose ne sont pas parfaites ou n’ont pas fonctionné comme on le souhaitait, on a pu se sentir bousculé ou blessé par des changements, … mais ce qui est certain, c’est que le passé est déjà passé, pourquoi s’accrocher à lui ? Il est plus important de porter notre attention vers le présent et vers les objectifs ou les situations que nous aimerions atteindre.

« C’est grâce à … » ou « C’est à cause de… » ?

Apprenons à reconsidérer les problèmes qui nous affectent sans lutter, en appliquant la formule «  grâce à … » au lieu de «  cause de »… . Nous pourrons alors mieux les intégrer et trouver plus facilement des solutions ou en tirer les aspects positifs afin d’évoluer.

En leur portant un regard plus optimiste et en les acceptant, nous pouvons nous libérer avec plus de facilité du poids du passé qui nous empêche d’avancer. Cela rend notre esprit plus dégagé et plus libre.

A l’opposé, il est difficile de poursuivre son chemin vers l’harmonie et l’équilibre en portant avec nous un poids. Ce poids peut se comparer à des wagons bien chargés. Imaginons les difficultés engendrées par cette charge que nous traînons derrière nous : il faut beaucoup plus effort pour avancer et il sera beaucoup plus difficile de conserver l’harmonie et l’équilibre.

Un esprit flexible

« Une des facettes de la sagesse est la capacité d’adopter plusieurs points de vue sur la même réalité »

La souplesse d’esprit peut nous aider à accepter les transformations du monde extérieur, elle peut aussi nous aider à accepter nos conflits intérieurs. Un esprit souple nous aide à aborder les problèmes sous plusieurs angles. C’est une aptitude qui nous permet de changer de point de vue. Inversement, considérer les problèmes sous plusieurs angles revient, en quelque sorte, à exercer l’esprit à la flexibilité. Avoir un esprit souple nous permet de mieux suivre le rythme du changement et la capacité de considérer que « chaque chose à sa raison d’être » « c’est comme ça, mais ça peut aussi être autrement ». Très souvent le fait d’avoir l’attention bloquée sur tel ou tel événement est le résultat d’une rigidité de l’esprit ou une incapacité de considérer les choses autrement. Avoir un esprit souple nous permet de suivre le mouvement de la vie avec plus d’équilibre et de sérénité au lieu d’être bloqué sur un sujet et croire que « ça ne peut pas être autrement »

song équilibre au lac

Le regard positif

« Vos pensées, qu’elles soient positives ou négatives, ont des effets directement sur votre équilibre et l’harmonie de votre réalité quotidienne »

Portons un regard positif dans notre vie quotidienne, dans chaque situation que nous rencontrons qu’elle soit facile ou difficile. Cette attitude positive nous permet de percevoir la réalité avec plus de lumière, plus de possibilité et plus de choix. Être positif ou négatif est une habitude de penser qui a une très forte influence sur la vie. Une grande partie de nos difficultés provient de notre façon de porter notre regard. Tout n’est pas parfait, chaque situation contient un côté positif et un côté négatif, tout dépend de quel côté nous portons notre attention. Porter le regard positif est une pratique, un exercice et une façon de discipliner notre esprit. L’attitude positive nous apporte davantage d’espoir en l’avenir, plus d’ouverture, plus de possibilité, plus de confiance. Les personnes qui ont une attitude positive ont tendance à avoir une meilleure santé. Cela nous aide à mieux maintenir notre harmonie et notre équilibre dans cet univers changeant.

Donner un sens à ce que nous faisons

« Le sens de la vie dépend de celui qu’on lui donne, car la vie en elle-même n’a pas de sens.

Elle nous offre les possibilités de lui donner du sens »

Donner un sens à sa vie, c’est lui donner une orientation vers laquelle nous souhaitons aller. Donner un sens à sa vie nous donne plus de confiance, de volonté, de motivation et de stabilité. Cela nous permet d’être de plus en plus en accord avec nous-même, cela nous guide comme une lumière dans cet univers changeant. On sait pourquoi on est là, pourquoi on fait ce qu’on fait et vers où on veut aller. Donner un sens à ce que l’on fait est primordial dans cet univers changeant pour conserver notre équilibre et notre stabilité, surtout dans cette époque où tout se passe à une très grande vitesse.

Bonne intention et sincérité

Connectons nous le plus souvent possible avec notre conscience spirituelle, c’est-à-dire faisons le mieux possible tout ce que nous nous engageons à faire, avec sincérité et bonne intention. C’est une aptitude qui nous conduit vers ce qui est le meilleur en nous, vers notre quintessence divine et notre conscience la plus élevée. Elle nous conduit pour être vrai dans nos pensées, nos paroles et nos actions. Elle nous apporte de plus en plus de confiance en nous et en la vie. La confiance est une grande vertu pour conserver son équilibre et sa stabilité dans cet univers changeant. Avoir confiance, c’est avoir foi en quelqu’un ou en quelque chose, c’est avoir le sentiment qu’on peut se fier à quelqu’un ou à quelque chose, ainsi qu’à la vie. C’est un sentiment de sécurité. Les attitudes qui découlent de la conscience spirituelle sont l’ouverture, la tolérance, le partage, la coopération et toutes celles qui mettent en avant le lien essentiel entre « moi et les autres êtres vivants ». Cette pratique nous guide vers la bonté, comme une étoile qui nous guide vers notre vraie nature, c’est une voie d’accès vers la conscience spirituelle. C’est une référence stable pour maintenir notre équilibre sur le plan psychique et physique (pensée, parole et action). Elle nous permet d’être au contact avec ce qu’il y a de divin en nous.

0

Ajouter un commentaire