L’attitude et la réalité personnelle

Posté par:

Qu’est-ce qu’une attitude positive ?

L’attitude peut être considérée comme une façon de penser, de voir ou de se comporter face aux situations, face au monde ou face à la vie. Elle évolue avec l’expérience en fonction des événements marquants de la vie et des influences qu’elle subit. Elle est soit positive soit négative.

Le type d’attitude que nous portons, qu’elle soit positive ou négative, a un effet direct sur la qualité de nos pensées et de nos ressentis.

Avoir une attitude positive, nous donne de la confiance, de l’espérance et de l’ouverture à la vie. Elle a un effet de remplissage, elle est vivifiante, elle nous permet de voir le bon côté de la vie. Certaines études montrent qu’une telle attitude retarde le vieillissement, nous garde en bonne santé, nous aide à mieux gérer le stress, qu’elle augmente l’estime de soi et qu’elle a un effet positif sur toutes les personnes qui nous entourent.

À l’inverse, avoir une attitude négative a un effet néfaste sur nous-même et sur les autres, elle nous rend sombre et triste. L’attitude négative a un double inconvénient : d’une part nous nous sentons mal et de plus nous répandons ce mal-être autour de nous. Au contraire les personnes qui ont une attitude positive sont plutôt agréables à côtoyer, on a donc envie de les approcher et d’être avec elles.

Quand nous nous laissons dominer par une attitude négative, cela a des effets sur notre façon de penser et sur nos perceptions, cela influence notre façon d’interpréter la réalité. La même situation peut être vécue par les uns d’une manière neutre, sans désagrément, et par les autres comme déplaisante, désagréable ou même insupportable. La différence dépend de l’attitude que porte chacune de ces personnes. Avoir une attitude négative crée une attente négative quant à ce qu’on va recevoir ; on crée une tendance à voir ce qui ne va pas, on attend le pire. Ceci peut expliquer pourquoi certaines personnes vivent la majorité du temps des situations difficiles, elles ne rencontrent que des problèmes et côtoient des gens méchants et désagréables, « la vie est dur, qu’est-ce qui va encore m’arriver, rien ne va !».

Fleur de nénuphar ouverte

Attitude positive : une pratique au quotidien

Pour avoir une attitude positive il faut commencer par apprendre à accepter les événements qui nous arrivent, à les regarder du bon côté, même s’il y en a très peu, et surtout à faire attention de ne pas ajouter de la négativité sur ce que vous considérez déjà comme négatif. Au contraire, acceptez-les, considérez que ce qui arrive doit arriver : « c’est comme ça, je fais avec ». Retirez les leçons de ces situations, analysez-les, faites-en une expérience qui vous donnera l’occasion de mieux faire si l’événement se reproduit ultérieurement. Considérez qu’avoir une attitude positive est une pratique, elle se développe et comme toute pratique, elle demande de l’entrainement. La notion même de la pratique intègre l’idée de progresser. Chaque fois que vous vous exercez, vous vous rendez compte que, d’une manière ou d’une autre, vous faites des progrès, même si les résultats ne sont pas spectaculaires. Ne vous découragez pas, fiez-vous à vos ressentis, faites-vous confiance.

Une attitude positive permet de vivre chaque évènement/situation et de l’utiliser de manière enthousiaste pour avancer, au lieu de sans cesse y penser, de se plaindre et de regretter, que ce soient de petits évènements quotidiens ou de plus grands moments de votre vie. Transformez votre point de vue et votre vocabulaire, laissez de côté « terrible, horrible, impossible, difficile, dégoûtant, … », et utilisez plutôt des expressions comme « c’est bien, c’est intéressant, possible, passionnant, magnifique, merveilleux …».


Les attitudes et leurs influences sur la réalité

ATTITUDE POSITIVE

ATTITUDE NEGATIVE

  • Davantage d’espoir à propos de l’avenir et plus d’ouverture envers la vie
  • Croire à la possibilité, « c’est possible »
  • Plus détendu et décontracté
  • Plus de confiance en soi
  • Plus de capacité à résoudre des problèmes rencontrés
  • Plus de motivation et d’enthousiasme
  • Tendance à avoir une meilleure santé
  • Capacité à agir vis-à-vis des événements avec une meilleure maîtrise et plus d’intuition. Se sentir cause de sa réalité, avec la capacité à considérer les problèmes comme des occasions pour évoluer : « c’est grâce à …  »

  • Peu d’espoir à propos de l’avenir et dans la vie
  • Plutôt pessimiste «  c’est difficile ou c’est impossible »
  • Plus tôt stressé et tendu
  • Moins de confiance en soi
  • Moins de capacité à résoudre les problèmes rencontrés
  • Moins de motivation et d’enthousiasme
  • Tendance à avoir une santé faible et fragile
  • Capacité à agir vis-à-vis des événements plutôt en réaction impulsive et non maîtrisée. Se sentir effet de sa réalité, victime, avec une tendance à lutter contre les problèmes rencontrés. Tendance à se considérer victime des évènements : «  c’est à cause de … »

L’Attitude et les effets sur le corps ?

Les découvertes des neurosciences ont mis en évidence que notre corps physique est en communication permanente avec notre esprit. Dès les années 1970, les travaux du Dr Candace Pert, éminente pharmacologiste américaine, ont mis en lumière le rôle des neuropeptides, messagers chimiques de nos sentiments et nos pensées à travers notre corps. Elle les a appelés molécules de l’émotion.

Ces messagers chimiques, libérés par notre système limbique – notre cerveau émotionnel – transmettent à notre corps, par le liquide céphalorachidien et le sang, les émotions que nous éprouvons. Nos pensées, nos sentiments, nos émotions, sont ainsi transformés en sensations physiques par notre cerveau émotionnel et véhiculées vers la totalité de notre organisme. Chaque cellule de notre corps est en relation directe avec nos états émotionnels et mentaux. Nos systèmes immunitaire, endocrinien, et nerveux, forment un réseau interconnecté.

Notre système limbique- la partie de notre cerveau associée aux émotions et à la mémoire – régit la communication entre le corps et l’esprit. Si nous ravivons dans notre esprit la mémoire d’un souvenir, qu’il soit heureux ou malheureux, les neurotransmetteurs vont aussitôt véhiculer l’information à notre corps, réactivant les sensations – agréables ou désagréables – liées à l’évènement en question. La chimie de notre corps est modifiée par ce sur quoi nous focalisons notre attention. Cette interaction se fait dans les deux sens, ce qui signifie que les deux états, physique et émotionnel, sont intimement liés. Tout changement physiologique s’accompagne d’un changement dans l’état émotionnel et mental  et inversement, tout changement dans l’état émotionnel et mental s’accompagne d’un changement physiologique.

Notre attitude, nos croyances, nos valeurs, nos pensées, nos sentiments et émotions les plus intimes sont inscrites dans notre corps qui en porte la mémoire cellulaire.

Nous sommes le créateur de nos réalités quotidiennes, sensiblement à la loi de la matière et se modifies au rythme de notre conscience et la qualité de nos pensées.

( Amédée LOUIS-FERNAND, Brenda GUIDI, Les 7 clés de la guérison ––Edition les initiés, 2011)

L’Attitude positive et les exercices pratiques

  1. Accepter au lieu de lutter

Apprenez à accepter les problèmes rencontrés au lieu de lutter. Apprenez à considérer les événements difficiles avec la formule «  c’est grâce à … » au lieu de considérer que c’est à cause de …  . Il y a une grande différence. Quand vous considérez que c’est à cause de : vous vivez les problèmes ou les situations difficiles comme une lutte, une résistance, une obligation. Vos sentiments éprouvés sont plutôt négatifs. Vos actions deviennent des obligations, désagréables, vous vivez comme l’effet ou la victime de la situation.
Par contre, lorsque vous considérez que  c’est grâce à : au lieu de lutter, vous assumerez mieux l’événement, ce qui vous permet de trouver plus facilement les solutions ou d’en tirer les aspects positifs afin d’évoluer. Avec cette façon de voir, vous pourrez même ressentir des sentiments positifs à travers des situations difficiles ou négatives.

  1. S’attendre au meilleur

Ne vous laissez par porter par la négativité de ce qui s’est passé, des difficultés rencontrées, considérez que « chaque chose a sa raison d’être » et que chaque problème rencontré vous offre une occasion d’évoluer. Ne restez pas bloqué et ne vous laissez pas dominer par les problèmes. Quand vous vivez une période difficile, un conflit avec quelqu’un, sachez que la meilleure façon de s’en sortir est de rester positif, avoir une attitude positive est une façon de vous mettre dans une position optimale pour faire face à vos difficultés ou pour réaliser ce que vous souhaitez atteindre. Portez votre attention sur les solutions idéales. Par exemple : « Qu’est ce qui serait idéal par rapport au conflit ou au problème que je vis en ce moment ?»  Faites confiance à votre intuition, tôt ou tard, vous allez voir apparaître les réponses à vos questions. Dirigez votre attention et poursuivez en direction de la solution avec patience et confiance

  1. Cultiver une bonne intention

Orientez vos pensées, vos paroles et vos actions avec une bonne intention, faites le mieux possible tout ce que vous entreprenez, donnez le meilleur de vous-même avec sincérité. La pratique de la bonne intention est une voie qui vous guide vers la nature vraie de celui ou celle qui vous êtes. Avoir une bonne intention, c’est avoir une référence stable qui vous guide et qui vous permet de conserver une attitude positive dans votre vie de tous les jours.

  1. Manifester la gratitude – le remerciement

Etre reconnaissant de ce que vous êtes, de votre vie, et reconnaissant envers les autres, est aussi une clé pour rester positif. Cela aide à rester concentré sur les aspects positifs dans vos interactions sociales et dans votre vie. Avoir de la gratitude, cela veut dire que vous êtes reconnaissant de ce que vous avez, de toutes vos réussites, des gens qui vous soutiennent, des sources de bonheur dans votre vie et en ce moment même. Cela inclut tout ce qui vous permet de vivre et de vous sentir vivant.

L’histoire de deux frères jumeaux :

L’un était un clochard déguenillé et un ivrogne, et l’autre était heureux et avait le succès. On demanda à l’ivrogne comment il en était arrivé là, et sa réponse fut : « j’en suis là aujourd’hui parce que mon père était un ivrogne, c’est à cause de lui que je suis devenu un ivrogne. Et l’on posa la même question au frère qui avait le succès : comment en êtes-vous arrivé là ? Sa réponse fut «  j’en suis là aujourd’hui parce que mon père était un ivrogne, et c’est grâce à lui que j’ai eu tous les succès dans ma vie ». Même circonstance mais avec deux attitudes différentes et naturellement des expériences et des résultats différents.

2

Commentaires

  1. Study  février 8, 2017

    Je pense que c’est tout simplement exact, et avec l’entraînement de tous les jours, comme manger boire et dormir, avancer à son rythme cela doit faire du bien…

    répondre

Ajouter un commentaire