Tai Ji Quan – la première partie

Les clés du succès pour atteindre une bonne pratique sont la persévérance, la régularité et la patience. Cette vidéo ne devra pas se comparer avec l’enseignement de votre professeur ni le remplacer, car c’est avec lui que vous pourrez être corrigé pour vous améliorer et avoir les possibilités de réaliser l’harmonie du corps, du souffle et de l’esprit.

The keys of success to achieve a good practice are dedication, regularity and patience. You should neither compare this video to your teacher’s teaching nor replace it, since it is thanks to him that you can be corrected/ (since he is the only one who can correct you) in order to improve and get the possibility of realising body, breath and mind’s harmony.

Tuishou

La pratique de Tui Shou permet de mieux comprendre les mouvements de base de la forme du Tai Ji Quan ainsi que la précision dans la conduite du Nei Jing (force intérieure) essentiellement pour équilibrer le travail interne. Cette pratique apporte souplesse, adaptabilité et mobilité, c’est un excellent antistress, car sa complexité demande une présence permanente face au partenaire.

Elle apparait très vite comme un merveilleux échange à vivre, entre le donner et le recevoir tout en révélant une « touche » ludique.

Les 13 exercices d’assouplissement pour le Tai Ji Quan et le Qi Gong :

Ces exercices assouplissent les articulations des hanches, augmentent l’afflux sanguin dans le bas du dos et le bas du ventre. Ils permettent également d’étirer en douceur l’ensemble ligamentaire et musculaire du dos.